Types de caméras de recul

Types de caméras de recul

Il existe 3 types différents de caméras :

Les caméras montées en surface

Ce type de caméra peut être monté sur n’importe quelle surface plane et est généralement installé en hauteur. Cette position lui confère une vue dominante et une excellente perception de la profondeur. Pour les grands véhicules, c’est le premier choix.

Source : http://camera-recul.com/

Caméras encastrées

Ce type de caméra est monté à travers un trou dans la carrosserie du véhicule. Seuls l’objectif et la lunette sont visibles, ce qui donne un aspect propre et agréable. La caméra est au niveau de la route et n’offre donc pas la même profondeur qu’un appareil monté en surface.

Caméras montées sur le permis de conduire

Ce type de caméra est monté sur le trou existant de la plaque d’immatriculation, l’installation est donc facile, sans modification ni nouveau trou à percer. Selon l’emplacement de votre plaque, la position de la caméra peut être décentrée ou proche de la route.

Capteurs d’image

Les capteurs des caméras de recul sont soit des CCD, soit des CMOS. Les capteurs CCD fournissent une vidéo de bien meilleure qualité que les CMOS et fonctionnent dans des environnements à faible luminosité. Les caméras de recul CCD sont plus chères que leurs homologues CMOS, mais ce n’est vraiment pas un facteur où vous voulez lésiner sur l’argent. Une caméra CCD est la seule unité à acheter.

Vision nocturne infrarouge

De nombreuses caméras de recul sont équipées d’une vision nocturne infrarouge. La caméra est équipée de lumières LED infrarouges et vous donnera une image même dans l’obscurité totale. Ne vous attendez pas à voir à grande distance, 20-30 pieds est normal pour l’infrarouge et ce sera dans une couleur monochromatique. Étant donné qu’il existe de nombreux modèles dotés de cette fonction, n’achetez pas de caméra de recul sans vision nocturne infrarouge.

Filaire ou sans fil ?

Les caméras de recul sans fil souffrent d’interférences et ne fournissent pas la même qualité vidéo. Cela peut ressembler à des rayures sur votre écran et peut être très gênant. L’idée derrière l’unité sans fil est d’économiser sur le câblage entre la caméra et l’écran, mais vu que vous devez toujours connecter une source d’alimentation aux deux unités, le pour et le contre penchent définitivement pour l’unité câblée. Si vous insistez pour utiliser un système sans fil, essayez de maintenir la distance entre l’écran et la caméra à un minimum.

Capacité d’image miroir

Pour que vous puissiez voir la même image que celle que vous vous attendez à voir dans votre rétroviseur, le système doit être capable de « retourner » l’image. Cela permet de faire marche arrière beaucoup plus facilement car votre esprit s’attend à la voir de cette façon. Certains appareils permettent une image normale ou inversée, mais presque tous ont la fonction d’image inversée. N’achetez en aucun cas une caméra de recul sans fonction d’image inversée.

Mise en marche automatique

La plupart des systèmes haut de gamme disposent de cette fonction. L’unité est connectée aux feux de recul du véhicule et s’allume automatiquement lorsque la voiture passe en marche arrière. Il est très peu pratique de devoir allumer l’unité chaque fois que vous voulez l’utiliser et cela va complètement à l’encontre du but recherché. Assurez-vous que votre unité dispose de cette option.

Lire aussi : Comment avoir une jolie barbe ?/Pourquoi avoir un trotteur bébé ? /Pourquoi avoir une crêpière ?

Les commentaires sont clos.